Accueil du site > Au quotidien > Le numérique > Retour sur une matinée dédiée à

Retour sur une matinée dédiée à la montée en débit

Contenu de la page : Retour sur une matinée dédiée à la montée en débit

Jean-Jacques HYEST, Président de la Communauté de Communes et Bertrand CAPARROY, Président de Seine-et-Marne Numérique ont accueilli les participants.

Historique de l’opération

Jean-Jacques HYEST a rappelé les étapes ayant conduit à procéder à la montée en débit d’une partie du territoire communautaire.

En 2010, l’aménagement numérique n’apparaissait pas dans le projet de communautaire. Mais cet enjeu a rapidement été abordé par les élus de la Communauté : la situation en matière de débit était tout à fait inégale et parfois très pénalisante, surtout dans certaines communes rurales.

Dès 2011, le Conseil communautaire a validé le Schéma Directeur Territorial d’Aménagement Numérique de Seine-et-Marne, qui formule l’objectif d’apporter le très haut débit à tous les habitants du Département d’ici 2030.

En 2012 , des choix importants ont été réalisés : les élus communautaires ont observé la situation du territoire et ont décidé d’intervenir en priorité dans les secteurs où le débit proposé était le plus faible, là où se connecter à Internet était tout à fait pénible.

Le Conseil communautaire a décidé de procéder à la montée en débit de certains de ces secteurs : en 2014, six armoires ont été installées à Arville, Bougligny, Bransles, Chenou, Obsonville et au hameau de Néronville, à Château-Landon. Ces armoires permettront d’améliorer le débit des lignes qui y sont branchées, un peu plus de 1.000. Quasiment tous les habitants des communes ou hameaux des six communes seront concernés, ainsi que les habitants d’Ichy, Gironville, Maisoncelles-en-Gâtinais et Garentreville (dans la Communauté du Pays de Nemours).

Cette opération a coûté 945.000 euros. Les aides de l’Etat, de la Région et du Département laissent un reste-à-charge de 296.000 euros à la Communauté.

Après cette première étape, la Communauté procédera à l’aménagement d’un réseau de Fibre optique jusqu’à l’usager, autrement appelé « FTTH ». Cette étape sera plus longue, et plus coûteuse. Les Communes traitées en montée en débit en bénéficieront également, mais dans un second temps.

Un temps d’échanges autour du numérique

Avant d’engager un temps d’échanges avec le public, l’équipe du syndicat mixte "Seine-et-Marne Numérique" a expliqué plus en détails en quoi avaient consisté les travaux et quelles en étaient les incidences sur le débit.

  • Le syndicat a présenté la technologie "VDSL", qui peut permettre d’obtenir un débit jusqu’à 50 mégabits par seconde pour les abonnés implantés à proximité d’une armoire (moins d’un kilomètre). Les abonnés plus éloignés de l’armoire peuvent également voir leur débit doubler. Il est conseillé de se rapprocher de son Fournisseur d’Accès à Internet (FAI) pour demander si cette technologie est disponible.
  • Que faire pour bénéficier de la montée en débit ?
    En principe, rien du tout. Si d’ici fin février, aucune amélioration du débit n’a été ressentie, les abonnés doivent contacter leur Fournisseur d’Accès Internet pour vérifier l’état de leur matériel ou modifier leur abonnement.
  • Comment s’aperçoit-on de la montée en débit, sur son ordinateur ?
    Le temps de chargement de la page sera plus rapide. Les téléchargements seront moins longs, notamment aux "heures d’affluence" (le soir, le week-end).
  • Comment bénéficier de la montée en débit lorsqu’on utilise la technologie "Wi-max" ?
    Il faut d’abord contacter un Fournisseur d’Accès à Internet pour vérifier son éligibilité à l’ADSL (voire au VDSL) et éventuellement s’abonner. Après avoir procédé aux branchements permettant d’accéder à Internet via la ligne téléphonique, il est alors possible de résilier l’abonnement "Wi-max".

Les Fournisseurs d’Accès à Internet ayant été conviés à cette matinée, les participants ont pu échanger librement avec leurs représentants.

L’inauguration des équipements de montée en débit

Cette matinée numérique a été conclue avec l’inauguration officielle des équipements de montée en débit. Jean-Jacques HYEST et Bertrand CAPARROY ont inauguré ces équipements en branchant symboliquement un câble Ethernet, faisant apparaître à l’écran l’image du développement numérique...
Cette inauguration a eu lieu en présence de :

  • Bruno BASCHET, Vice-président de la Communauté de Communes délégué à l’Aménagement numérique,
  • Roseline SARKISSIAN, Conseillère régionale et membre du syndicat Seine-et-Marne Numérique,
  • Ariel TURPIN, représentant de la Mission Très Haut Débit,
  • Benoît LOUTREL, directeur général de l’ARCEP (Autorité de régulation des Communications Electroniques et des Postes),
  • Valérie LACROUTE, Députée,
  • Ainsi qu’en présence de nombreux élus de la Communauté et des territoires membres de Seine-et-Marne Numérique.

Portfolio

A noter

Trois Fournisseurs d’Accès à Internet ont installé leurs équipements dans les six armoires de la Communauté : Free, SFR et Orange. Bouygues est également présent à Néronville.
Les habitants peuvent d’ores et déjà contacter le Fournisseur d’Accès de leur choix pour prendre connaissance des offres commerciales disponibles.